Rouge Interactif

Recherche vocale : quoi de nouveau pour le SEO ?

Recherche vocale : quoi de nouveau pour le SEO ?

 

Cortana, Siri, Ok Google, les voilà, envahissant nos smartphones et nos ordinateurs, prêts à répondre à toutes nos questions, nos demandes d’informations en tout genre (Oui, la recette du Welsh, facile, en moins de deux, sans les mains !). La question sur le référencement se pose naturellement, tant sur son devenir, que sur ce que cette nouvelle technologie va apporter comme lot de nouvelles façons de faire.

 

Recherche vocale ? Hein ? Quoi ? Qu’est-ce que c’est ?

 

Si vous vous posez cette question, c’est que vous n’avez pas encore essayé de dialoguer avec votre smartphone ou votre ordinateur. La reconnaissance vocale est très étroitement liée à la science et ceci depuis le début du XXème siècle. On peut situer sa grande démocratisation avec l’arrivée de Siri chez Apple avec une première version en 2007 à laquelle s’ajoute Google Now (Ok Google ! en 2011) et Cortana sur Windows 10. Cette recherche vocale sert tout simplement à dialoguer avec votre smartphone/tablette/pc. Vous avez une question existentielle (l’œuf et la poule), ça marche. Appeler maman (oui, ça cartonne à Noël au niveau des recherches), ça marche aussi. Ou chercher un restaurant, le boulanger encore ouvert à 19h05, acheter une robe bleue et noire (certains diront blanche et dorée) pas chère pour le mariage du cousin Michel cet été, ça marche aussi.

 

 

 

La recherche vocale n’est plus à négliger. En 2016, 60% des internautes américains l’ont utilisé. Cet outil est souvent utilisé lors d’activités « prenantes » tel que la conduite, la cuisine, le bricolage. Par ce comportement, on peut considérer que c’est un outil qui concerne tous les appareils mobiles : Smartphone et tablette.

 

Si l’on croise ces comportements et le fait que les recherches mobiles ont dépassé les recherches sur ordinateur de bureau, le nombre de recherches vocales devraient continuer encore et encore à s’agrandir. En prévisionnel, 50% des recherches devraient se faire vocalement en 2020.

 

Mais alors le niveau SEO, ça donne quoi ?

 

« Ouais alors le SEO ça sert plus à rien ! »

Non, le SEO n’est pas mort, loin de là. Mais il va évoluer en quelques points.

Le premier point, d’une importance extrême c’est le site mobile. Le mobile-first index (un index spécifique au mobile) et la place qu’il va prendre est de loin, à ne pas négliger. En rappelant que ces recherches vocales se passent sur mobile le plus souvent, il va de soi qu’un site qui ne l’est pas, n’aura pas sa place au niveau des remontées (recherches vocales ou recherches classiques d’ailleurs). Les contenus ne sont plus à négliger en version mobile !

 

Le second point concerne la différence de recherche entre l’écrit et l’oral. Cela va être le gros point d’évolution. Lorsqu’on écrit, la tendance est d’utiliser des mots simples et courts. On met directement le mot principal de recherche. D’où l’importance des mots-clés. (et tout le monde se bat dessus – fight !)

Exemple : recette Welsh

A l’oral, les envolées se font presque lyriques. Les phrases se rallongent, car nous parlons à notre recherche vocale comme à une personne.

Exemple : OK Google ! Donne-moi la recette du Welsh

 

 Qu’est-ce que cela signifie au niveau des contenus ?

 

Tout est déjà dans le terme (c’est quand même bien fait !). On va passer de « moteur de recherche » à « moteur de réponse ». Ce qui signifie que l’on va tendre à répondre à des questions au niveau des contenus, des expressions plus naturelles et plus pointues. Cela signifie également que l’importance des mots-clés va s’atténuer et laisser de la place à la longue traîne. Cette évolution va être le nerf de la guerre afin d’obtenir la position zéro et apparaître ainsi au-dessus de tous les liens naturels, répondant de façon très visible à la question posée dans un encadré, mise en page spécifique et même des images.

Déjà mobile + local = c’est très bien !

Mais, mobile + local + recherche vocal = ça va faire mal !

En effet, les recherches sur mobile sont de plus en plus locales, c’est-à-dire que l’on va rechercher ardemment si le restaurant de Welsh du coin est ouvert, quels sont ses horaires ? Son adresse exacte (on est nouveau dans le quartier), voir même son menu, ses avis laissés par les internautes etc… Si on ajoute à cela, la recherche vocale, qu’on utilisera de plus en plus afin de dicter la requête, cela constituera le trio parfait.

 

Bon ok ? Et après ?

 

On voit apparaître petit à petit des appareils de recherche vocal tel que Google home, ou Amazon Echo, mais encore Bouygues qui prépare la sortie de sa box Miami. On appelle également ces appareils de recherches, des appareils d’assistances ou smart home speakers. Pour expliquer en quoi cela consiste, c’est un appareil dans votre salon/cuisine/bureau qui répondra à toutes vos questions grâce à une voix synthétisée. On parle de questions pour l’instant mais il n’y a qu’un pas pour que l’on puisse commander la pizza du match de foot, les sushis de la soirée entre filles (cliché heh ?), des produits de toute nature, facilité par un enregistrement préalable de vos coordonnées bancaires et zou ! Voilà, plié, rangé !

 

Les systèmes Android Auto et Apple Car s’immiscent également chez les constructeurs automobiles, car comme cité plus haut, la recherche vocale est grandement utilisée lors des activités « prenantes » et ça, cela a bien été perçu. La voiture du futur très proche ne volera pas, mais répondra à toutes les questions que vous vous poserez lors de la conduite (tourner à droite pour la rue Jean Jaurès, la boulangerie est toujours ouverte rue Thiers etc…)

 

On peut considérer que cette façon de rechercher, s’étendra au fur et à mesure à tous les objets connectés.

 

En résumé, de grands changements à venir, et surtout une nouvelle façon de faire au niveau des contenus, qui prennent encore plus d’importance dans ce contexte.