Le 6 août 2014, Google annonçait que le fait d’avoir un site en https allait être pris en compte dans les facteurs qui améliorent le référencement naturel. Pour rappel, le https permet de protéger les données qui transitent sur un site, notamment des informations confidentielles telles que les coordonnées bancaires par exemple.

Suite à cette annonce, une étude menée par SearchMetrics tend à prouver que l’impact du https sur le référencement organique est en réalité très faible : moins de 1%. Un impact négligeable donc.

Cette information est également confirmée par Google qui pour autant prévient que ce n’est qu’une question de temps.
« Pour l’instant, cet indicateur a très peu de poids, et ce afin de laisser le temps aux webmasters de passer au protocole HTTPS. Il concerne moins de 1 % des requêtes mondiales, et il est moins important que d’autres indicateurs tels que le contenu dehaute qualité. Mais aufil du temps, il est possible que nous décidions de lui donner une plus grande importance, car nous aimerions encourager tous les propriétaires de sites Web à passer du protocole HTTP au protocole HTTPS pour assurer la sécurité de tous les internautes sur le Web. »  (Source : Zineb AitBahajji et Gary Illyes, analystes des tendances des webmasters, Google France).

La question est alors : est-il intéressant de basculer aujourd’hui son site en https ?
L’usage que l’on souhaite faire de son site et surtout les coûts sont des facteurs à prendre en compte.

19 septembre 2014